Solucom
Le blog Energie des consultants Wavestone

[Interview] Smart Impulse ou comment mieux comprendre et maîtriser sa consommation d’électricité

Energystream est allé à la rencontre de Smart Impulse, une start-up qui permet aux gestionnaires de bâtiments tertiaires de mieux comprendre, suivre et maîtriser leurs consommations d’électricité. Ce fut l’occasion d’échanger avec un de ses cofondateurs Charles GOURIO, directeur du développement. L’entreprise a été créée en mars 2011 et compte aujourd’hui une vingtaine de salariés.

Energystream : Pourriez-vous nous présenter en quelques mots Smart-Impulse et le rôle que vous y occupez ?

CG : Smart-Impulse est une jeune entreprise innovante qui commercialise depuis un peu plus de 3 ans un compteur électrique intelligent de nouvelle génération qui permet d’identifier quel type d’appareil consomme pour les bâtiments tertiaires. Concrètement, cela permet à tout instant de connaitre la consommation de l’éclairage, des appareils informatiques ou encore du système de ventilation. Cette information permet au gestionnaire du bâtiment tertiaire de cibler les économies d’énergie et ensuite de les suivre dans la durée.

J’occupe actuellement le poste de directeur du développement, ce qui couvre notamment le positionnement, le développement commercial et le financement de l’entreprise.

Energystream : Comment vous est venue l’idée de créer Smart-Impulse ?

Cofondateurs de Smart Impulse. De gauche à droite, Charles Gourio (Directeur du Développement), Dorian Tourin-Lebret (Directeur Technique), Henri Colas (Directeur Produit)

Cofondateurs de Smart Impulse. De gauche à droite, Charles Gourio (Directeur du Développement), Dorian Tourin-Lebret (Directeur Technique), Henri Colas (Directeur Produit)

CG : A l’origine du projet, nous étions un groupe d’étudiants de Centrale Paris qui est parti du constat que le manque d’information sur la consommation électrique des appareils est un frein important aux économies d’énergies. De plus, les solutions déjà sur le marché sont compliquées à mettre en place.

Le groupe a commencé à travailler sur la forme du signal électrique et à développer des techniques mathématiques pour identifier la consommation de chaque appareil branché sur un même réseau. Les premiers résultats se sont avérés intéressants et nous nous sommes finalement retrouvés en dernière année d’école d’ingénieur à trois fondateurs avec Dorian Tourin-Lebret (inventeur initial de la technologie et aujourd’hui Directeur Technique) et Henri Colas (Directeur Produit) pour terminer le développement technologique et préparer la commercialisation de la solution.

Energystream : Votre cœur de cible est le marché des bâtiments tertiaires, vous excluez donc le marché des particuliers mais aussi celui de l’industrie. Est-ce qu’il y a une raison à cela ?

CG : Comme toute jeune entreprise, nous avons la volonté de nous développer rapidement. Aujourd’hui, nous avons identifié le secteur résidentiel comme assez peu mature et sur lequel il faudrait passer par des partenaires pour un accès rapide au marché. Les partenaires qui seraient pertinents sont les grands acteurs liés au monde l’énergie ou celui des télécoms. Ceci impliquerait d’entrer dans des cycles longs et incertains. Aujourd’hui, nous avons choisi de ne pas prendre cette voie.

Concernant l’industrie, il y a un intérêt certain pour la mesure et la maîtrise de la consommation d’énergie. Le secteur industriel est très hétérogène avec au sein de chaque sous-secteur, des spécificités techniques et des besoins client différents. Même si d’un point de vue technologique, nous pouvons tout à fait adresser ce secteur, ceci nécessite d’importantes ressources avant tout commerciales pour travailler de front sur tous les secteurs. Nous sommes parfois sollicités par des industriels en direct, qui nous ont identifiés et qui sont intéressés par notre solution, nous faisons des études de faisabilité pour savoir dans quelle mesure nous pouvons travailler avec eux. Le secteur des bâtiments tertiaires est a contrario très homogène avec un petit nombre d’acteurs qui détiennent un grand parc de bâtiments.

 

MEP Smart Impulse_Montage

Energystream : Qu’en est-il du marché de la smart-home ?

CG : Nous avons des grands partenaires aujourd’hui qui intègrent et distribuent nos solutions pour le BtoB, nous travaillons notamment avec Dalkia, filiale d’EDF ou encore Cofely, filiale d’ENGIE. Ces partenariats se passent très bien et nous sommes très satisfaits de la collaboration et eux aussi. Néanmoins, le fait de nous être lancés dans le tertiaire présentait pour nous beaucoup moins d’inconnues

Energystream : Comment pensez-vous que votre solution s’intégrera dans le futur écosystème des compteurs intelligents qui vont être généralisés prochainement ? Pensez-vous que ces dispositifs seront vos concurrents ou qu’au contraire, ils permettront des synergies ?

CG : À terme, je pense qu’il y aura une réflexion sur la convergence de ces systèmes. Aujourd’hui, les solutions qui sont proposés par ERDF sont des compteurs communicants qui transmettent automatiquement la donnée mais qui ne proposent pas l’analyse de celle-ci. L’objectif principal du déploiement de ces compteurs est d’automatiser un certain nombre d’opération (relevés, facturation …). Notre approche est plutôt de permettre à nos clients de mieux comprendre leur consommation pour justement mieux consommer. Et même si un client équipé d’un compteur communicant peut demander à son fournisseur d’électricité d’obtenir sa courbe de charge, cette information n’est pas suffisante pour identifier les leviers d’économies d’énergie et pour repérer les anomalies de consommation sur un site.

Energystream : Pourriez-vous nous expliquer comment fonctionne votre solution ?

CG : Nous mesurons la forme des signaux électriques à très haute fréquence au niveau de l’arrivée générale d’un site. Lorsqu’un appareil consomme sur le réseau, il déforme le signal d’une façon qui est spécifique (la déformation provoquée par l’éclairage par exemple sera différente de celle provoquée par l’alimentation d’un ordinateur ou encore par une centrale de ventilation).

En analysant les signaux à très haute fréquence, nous repérons les déformations spécifiques induites par chaque type d’équipement, ce qui nous permet après interprétation d’identifier la part de consommation de chacun. In fine, nous obtenons en sortie une courbe de charge pour chaque type d’équipement qui consomme dans le bâtiment.

Principe_verticalEnergystream : Et quel est le niveau de précision de votre mesure ?

CG : La mesure de la puissance totale est précise à 1%. Lorsque nous fournissons une courbe de charge sur une catégorie, nous avons une précision moyenne d’approximativement 5%.

Energystream : Pourriez-vous nous parler d’une part du modèle économique de votre solution, et d’autre part du retour sur investissement qu’obtiennent vos clients ?

CG : Nous proposons deux principaux types de prestations. Soit des campagnes de mesure de courte durée d’environ trois mois. L’idée dans ce cas est de cibler les actions que nous pouvons réaliser et de quantifier les économies associées. L’autre type de prestation que nous proposons est un suivi de la consommation en continu auquel cas notre solution est installée sur le long terme. Dans cette configuration, cela permet de valider la réalisation des actions préconisées et d’évaluer leurs résultats, de suivre l’évolution de la consommation en fonction de la saisonnalité et de repérer les dérives de consommation qui apparaissent sur un site une fois qu’il a été optimisé.

Dans les deux cas, notre solution est proposée sous la forme d’un boitier, le Smart Analyzer. Il peut être soit loué ou vendu, en fonction du contexte du projet.

Le prix de vente de nos solutions représente entre 5% et 10% de la facture annuelle de nos clients et permet en moyenne environ 15% d’économie d’énergie ce qui permet de rentabiliser la solution très rapidement.

Energystream : Quelle est votre ambition à court, moyen, long termes ?

CG : Nous accélérons actuellement notre développement sur le marché français en travaillant directement avec des grands comptes ou des partenaires leaders du marché des services d’efficacité énergétique. Dans un second temps la priorité va être de lancer le déploiement de nos solutions sur le marché européen. Nous souhaitons devenir à terme un leader mondial des solutions qui permettent de mieux comprendre pour mieux contrôler ses consommations d’énergie.

Energystream : Avez-vous des nouveaux projets que vous aimeriez partager avec Energystream ?

CG : Nous avons commencé à installer chez nos clients depuis environ un an un capteur sans fil et sans contact. Nous allons officiellement le proposer avec le package technico-commercial associé très prochainement. Ce capteur permet d’aller plus loin que ce que nous proposons aujourd’hui. En effet, l’information que nous fournissons actuellement est la consommation par usage d’un bâtiment. En y ajoutant des capteurs sans fil et sans contact nous pouvons enrichir notre vision pour y ajouter la consommation par zone. Concrètement, cela nous permet de zoomer sur des parties spécifiques des bâtiments. Celles-ci peuvent avoir des activités différentes, c’est le cas des cuisines à titre d’exemple. Cet enrichissement permet de répondre au besoin de certains de nos clients qui souhaitent avoir une vision encore plus fine de leur consommation.

Merci beaucoup pour le temps que vous nous avez accordé et très bonne continuation.

 

Be Sociable, Share!

Tags :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Accueil | Mentions Légales | Utilisation des cookies | Contact | A propos du blog | Wavestone.com