EDF Luminus, filiale belge du groupe français, a annoncé le 23 septembre le lancement de nouveaux services énergétiques. En plus de services d’entretien et de suivi des chaudières, elle propose désormais à ses 1,7 millions de clients un thermostat connecté de la société française Netatmo.

Un positionnement qui s’ouvre vers les services

La stratégie d’EDF Luminus vise en effet à élargir son offre, afin de se positionner comme fournisseur de services énergétiques.

Ce récent positionnement passe par le lancement d’une nouvelle offre de services. Des services « classiques », tel son nouveau service client (entretien et réparation de chaudière, ligne d’assistance 24h/24), mais également d’autres plus innovants : système automatique pour prévenir le client qu’il doit prévoir l’entretien de sa chaudière, thermostat connecté…

Netatmo, le thermostat connecté “by Starck”

Pour son thermostat connecté, le choix d’EDF Luminus s’est porté sur la société française Netatmo, et son produit designé par Philippe Starck.

Comme les autres thermostats sur le marché, il permet de contrôler à distance son chauffage via PC, tablette ou smartphone. Mais il se distingue notamment par son design innovant et ses 5 coloris disponibles, ainsi que par sa prise en compte du mode de vie des utilisateurs.

Spécialement conçu pour les chaudières à gaz, fuel ou bois, il prend en effet en compte le niveau d’isolation et la température extérieure pour anticiper le démarrage du chauffage, et atteindre la température souhaitée au bon moment. Le but est ainsi d’arriver à un cycle de chauffage optimal en terme de consommation énergétique.

Thermostat Netatmo By Starck

Les clients disposent également via l’application d’informations sur leur consommation d’énergie heure par heure, et reçoivent un bilan éco-énergie mensuel intégrant des conseils leur permettant d’alléger leur consommation.

Le thermostat Netatmo est proposé aux clients Luminus au prix de 199 euros, installation comprise (contre 249 euros pour le prix grand public). Un investissement vite rentable si l’on en croit la promesse du fabriquant : jusqu’à 25% d’économie sur la facture énergétique.

 

Les thermostats connectés, un marché de plus en plus concurrentiel

 Netatmo, dont le thermostat est déjà disponible pour les particuliers en France depuis septembre 2013, fait partie de la dizaine de constructeurs déjà présents sur ce créneau.

Parmi ses principaux concurrents on compte Green Momit, Zen et Somfy, qui affichent tous des tarifs compris entre 100 et 250 euros hors pose.

Mais l’arrivée sur le marché français en septembre 2014 du thermostat Nest, récemment racheté par Google, pourrait changer la donne. Précédé par sa réputation et ses ventes record sur le marché américain, compatible avec toutes les chaudières non électriques, il s’agit d’un concurrent de taille pour la start-up française.

Face à cette concurrence, l’entreprise a renforcé son réseau de distribution, passant notamment des accords avec des énergéticiens tel Luminus, mais s’attaque également à de nouveaux pays européens (Allemagne, Pays-Bas, Royaume-Uni…). Un choix nécessaire : l’export représente aujourd’hui 85 % des ventes totales de Netatmo.