Dans le premier volet de cette série, nous avons défini l’effacement diffus et analysé une première utilisation : la réponse à la problématique des pointes de consommations. Dans ce deuxième article, nous allons nous focaliser sur une autre utilisation de l’effacement diffus : le mécanisme d’ajustement, une étape de l’équilibrage.

L’équilibre production-consommation doit être assuré en temps réel…

L’électricité est une énergie qui ne peut pas être stockée à grande échelle et la production électrique doit donc être égale, en temps réel, à la quantité consommée. Cet équilibre entre les moyens de production en amont et la consommation en aval est un défi majeur pour RTE garant de la sécurité et de l’approvisionnement des consommateur.

Pour chaque année, chaque saison et jusqu’à la veille pour le lendemain, RTE établit des prévisions, permettant de vérifier si la production française sera suffisante pour couvrir la demande en électricité. En cas de sous-production ou de surproduction par rapports aux besoins de consommation, toute la chaine électrique de transport et de distribution est affectée et le risque de blackout pour le consommateur final est important.

…grâce aux Responsables d’Equilibre…

Des Responsables d’Equilibre (RE) sont responsables vis-à-vis de RTE d’assurer l’équilibre production/consommation sur leur périmètre.  Un RE peut être un acteur indépendant du marché de l’énergie (par exemple, la Société Générale est un RE).

Ils disposent de plusieurs leviers pour minimiser les écarts entre injections et soutirages sur leur périmètre :

  • Achat et vente d’énergie sur la Bourse de l’énergie (marché EPEX)
  • Import et export d’énergie sur le réseau de transport étranger
  • Achat et vente de blocs d’énergie entre RE

Lorsque, malgré les actions des RE, l’équilibre n’est pas assuré, RTE déclenche le mécanisme d’équilibrage.

…et au mécanisme d’équilibrage :

Ce mécanisme d’équilibrage est prévu pour éviter toute rupture d’approvisionnement et compenser les écarts éventuels et ponctuels entre production et consommation. Elle permet d’agir en temps réel sur :

  • La production, en déclenchant des moyens de production supplémentaires (souvent des centrales thermiques à énergie fossile, flexibles et relativement faciles à déclencher dans un court délai)
  • La consommation, en demandant à un consommateur de réduire temporairement sa consommation. C’est l’effacement diffus.

 

Equilibrage

Mécanisme d’équilibrage. Source : ADEME

C’est RTE qui assure cet équilibrage. Pour cela, il dispose de différents services appelés réserves :

La réserve primaire

La réserve primaire est assurée par l’ensemble des producteurs européens interconnectés aux réseaux de transport de l’Union pour la Coordination du Transport de l’Electricité (UCTE). Cette réserve doit pouvoir répondre à la perte simultanée des deux plus gros groupes de production de l’UCTE, soit une puissance d’environ 3000 MW.

En France, tous les nouveaux groupes de production de plus de 40 MW et tous les anciens groupes de production de plus de 120 MW connectés au réseau de transport français sont dans l’obligation de réserver une partie de leur puissance pour la réserve primaire.

La réserve primaire française est égale à 700 MW et s’active automatiquement en moins de 30 secondes si un déséquilibrage apparaît.

La réserve secondaire

De la même manière que pour la réserve primaire, tous les producteurs français possédant des groupes de production de plus de 120 MW sont dans l’obligation d’affecter une partie de leur puissance à la réserve secondaire.

Cette réserve secondaire de 500 à 1000 MW s’active automatiquement en moins de 15 minutes si la réserve primaire ne suffit pas à rétablir l’équilibre.

La reserve tertiaire “de la dernière chance”

En pratique, et contrairement aux 2 premières réserves, la réserve tertiaire n’est pas activée automatiquement. RTE reçoit des offres d’effacement (ou de production, mais nous nous intéressons ici à l’effacement) et active manuellement l’offre qui répond à son besoin et qui lui coûte le moins cher selon le principe de préséance économique.

 

Ajustement

Source : audeladeslignes

Concrètement, RTE peut déclencher ce mécanisme d’ajustement pour deux raisons :

  • Si les réserves primaires et secondaires ne suffisent pas à combler un déséquilibre à un instant donné,
  • Pour anticiper un déséquilibre à venir.

C’est ce mécanisme d’ajustement dans lequel intervient l’effacement diffus.

Tous les producteurs et consommateurs français, ainsi que certains acteurs étrangers peuvent, à condition de disposer de 10 MW, participer au mécanisme d’ajustement. Il existe des offres d’effacement proposées par des industriels et des offres d’effacement diffus, proposées par des agrégateurs d’effacement diffus.

Bien sûr, étant plus développé aujourd’hui, et réunissant des capacités d’effacement plus importantes, l’effacement industriel est plus utilisé à date par RTE. Les agrégateurs d’effacement diffus rassemblent des effacements unitaires de consommation d’électricité chez les particuliers (donc à petite échelle). Afin de proposer une offre à RTE, ces agrégateurs doivent disposer d’une capacité d’effacement au moins égale à 10MW : minimum imposé par RTE.

L’effacement diffus est donc un moyen utilisé par RTE lors de déséquilibre électrique qui implique une production inférieure à la consommation. Il permet de réduire la consommation afin de rétablir l’équilibre à un moment donné.

Conclusion : 

Aujourd’hui, en France, seul Voltalis est reconnu comme agrégateur d’effacement diffus par RTE. Ils ont contractualisé ensemble début 2009. Les premiers effacements fournis par Voltalis ont été activés par RTE en mars 2009.

Le modèle de Voltalis est aujourd’hui unique en France. Il est notamment contesté par les fournisseurs d’énergie mais ne transgresse aucune loi actuellement. Ce modèle et ses contradicteurs feront l’objet d’une analyse spécifique prévue dans notre prochaine article.